La ferme est à seulement 7km de Paris ! Depuis 2009, la ferme pédagogique de la Butte Pinson propose au plus grand nombre de découvrir la vie de la ferme dans le  cadre magnifique du domaine du Parc Régional de la Butte aux Pinsons. 


Cette structure d’éducation à l’environnement facile d'accès depuis les transports en commun, accueille les groupes sur rendez vous. (crèches, maternelles, primaires, collèges, centre de loisirs IME…).

C’est avec Julien Boucher, que R2K a choisit de développer un projet de ferme pédagogique, lieu de réflexions sur l’écologie urbaine, sur l’amélioration de notre cadre de vie et la qualité de vie des habitants  en Ile de France.


Dispositif innovant d'insertion, Julien et son équipe accompagnent des jeunes sous main de justice vers une insertion durable a travers le cadre et l'apaisement que procure la vie de ferme. La ferme contribue au développement de l 'éco-pâturage, les circuits courts , le recyclage de produits alimentaires périmés et l’éco-construction

La Ferme pédagogique vous permettra de découvrir tous les animaux de la ferme dans une ambiance familiale et avec un contact réel avec tous nos animaux


Cliquez ici pour RESERVER !!!


_________________________________________________________

Ferme de la butte Pinson à Montmagny

2015 photos de Philippe MONGES / PHOTOGRAPHE p.monges@free.fr


UN PROJET PLURIDISCIPLINAIRE ET INNOVANT

Ce projet, pluridisciplinaire, intégre plusieurs volets d’action :

• Mise en place de différentes animations sur le site (ateliers, stages, week-end de découvertes, débats…), pour en faire un lieu de convivialité, d’échange et de transmission des savoirs, en partenariat avec différentes associations locales et parisiennes, œuvrant dans les champs de l’environnement et du développement durable, mais aussi de la culture et de l’éducation populaire.

• Opportunité pour des jeunes et moins jeunes de quitter la capitale pour appréhender la campagne, se ressourcer et découvrir les parcours et animations nature mis en place.

• Accompagnement de jeunes en réinsertion, par leur implication dans des activités liées à l’entretien des animaux, l’agriculture, la construction et l’environnement. Accréditation TIG (travail d'intérêt général) pour accueillir des personnes en situation de réparations pénales.

• Actions d’éducation à l’environnement : création d’un jardin potager,  espace d’expérimentation et de transmission autour d’une agriculture respectueuse du vivant, inspirée des techniques de l’agro-écologie et de la perma-culture.

• Aménagement écologique du site : restauration écologique du bâti, aire de compostage, toilettes sèches, récupération des eaux fluviales

• Actions artistiques: accueil d’artistes en résidence et mise en place d’une guinguet

Œuvrer à un développement durable

Ce projet axé sur le développement durable : implique des questionnements écologiques (promotion d’une agriculture de proximité et travail de sensibilisation à l’environnement), mais aussi des enjeux de gouvernance (participation de tous au débat public), innovation sociale et économique, créativité individuelle et collective.


LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET

Le potager agro-écologique, une agriculture moderne et respectueuse du vivant répond à trois objectifs :

EXPÉRIMENTATION : Mise en œuvre d’une diversité de techniques respectueuses de l’environnement. Promotion des formes d’innovation associant les techniques naturelles et les apports issus des savoirs moderne produits par la chimie et l’agronomie.

PRODUCTION : Démontrer qu’il est possible de produire, à moindre coût et de manière naturelle, une quantité importante et diversifi ée de cultures, répondant à la problématique alimentaire contemporaine en valorisant des circuits courts de distribution et promouvant une agriculture de proximité.

TRANSMISSION : Derrière les choix de culture, les aménagements et la signalétique utilisée, il s’agira de répondre à la vocation pédagogique, qui est l’enjeu central de ce site.

PLUSIEURS TECHNIQUES SERONT UTILISÉES :

Travail sur le sol et amélioration des sols : Couverture permanente du sol avec des matières d’origine végétale (paille, feuilles sèches, herbe coupée, BRF -bois raméal fragmenté, carton...) qui conservent l’humidité tout au long de l’année, protègent les sols du soleil, de la pluie et au fur et à mesure de leur dégradation apportent des éléments nutritifs.

Fertilisation du sol par des amendements en compost : compost ménager (participation des habitants qui valorisent ainsi leurs déchets alimentaires), compost paysan (collaboration possible avec le centre équestre situé, pour obtenir du fumier). Utilisation d’engrais verts et de répulsifs naturels (ortie, consoude, bardane…), Cultures sur buttes permanentes, réduction du travail du sol.

Travail sur les cultures : Rotation des cultures annuelles, afi n de ne pas épuiser les ressources du sol et empêcher l’installation des parasites : succession, d’une année sur l’autre, de plantes gourmandes (tomates, courges, pommes de terre…), de légumes feuilles, légumes racines.

Ces techniques recouvrent plusieurs avantages

Avantages écologiques : fertilisation organique des sols, optimisation de l’usage de l’eau, respect et sauvegarde de la biodiversité, lutte contre la désertifi cation et l’érosion...

Avantages économiques : alternative peu coûteuse, économie du coût des intrants et du transport, relocalisation de l’économie par la valorisation des ressources locales, etc.

Avantages sociaux et sanitaires : production d’une alimentation de qualité, garante de bonne santé, revalorisation de la place des travaux manuels, et notamment de l’agriculture, dans les sociétés urbaines et périurbaines, création et renforcement des liens sociaux, découverte et initiation à l’agriculture biologique pour un public parisien souvent éloigné de la réalité agricole ...

Association des plantes pour travailler sur la complémentarité des différentes espèces cultivées, afi n de lutter contre les parasites. Mélange de plantes au mode de développement diversifi é (racines profondes et racines courtes) pour optimiser l’espace et l’emploi des ressources (eau, air, éléments minéraux).

Biodiversité : culture de légumes, mais aussi de plantes aromatiques et médicinales, culture de variétés anciennes, réalisation de bouture et autoproduction de semences.


L'Agence Régionale des Espaces Verts (AEV) a mis à disposition le site dans le cadre du réaménagement et de l'animation de la Butte Pinson


"Ferme en période de préfiguration" à Villetaneuse 93430
OUVERTURE MAI 2016

_________________________________________________________






LA FERME DE LA BUTTE DU PINSON : UN SITE AGRI-CULTUREL EXPÉRIMENTAL AUX PORTES DE PARIS.

UNE TRIPLE FINALITÉ : ÉDUCATIVE, ENVIRONNEMENTALE, ET TERRITORIALE

Le projet que nous mènons au sein de la ferme pédagogique de la Butte du Pinson, répond à trois enjeux :Dynamiser le territoire / créer des liens entre l’urbain et le périurbain, valoriser des sites  «désaffectés »

La ferme pédagogique de la Butte du Pinson conçoit et anime des espaces de proximité pour redynamiser des zones urbaines ou périurbaines, via les différents acteurs locaux (associations, artistes, habitants…) afi n de les faire vivre par leurs projets. Cette démarche redonne vie à l’espace public, requalifi e des espaces vides ou désaffectés,créé des solidarités de proximité, de convivialité et du lien social à l’échelle locale : facteurs centraux de vitalité d’un territoire. En investissant un espace situé dans une zone périurbaine.

S’inscrire dans une démarche d’éducation populaire

La démarche d’éducation populaire, ligne forte et structurante de l’action de la ferme s’articule autour de la mise en place de dispositifs qui permettent aux individus de comprendre le monde qui les entoure, d’acquérir des outils d’analyse des problématiques majeures de notre époque (sociales, économiques, écologiques et politiques), ainsi que les enjeux démocratiques que celles-ci recouvrent.

Cette démarche recouvre des exigences centrales :

• Amener les publics les plus éloignés du débat public à participer à ces propositions et y être pleinement acteurs, en partenariat avec les autres associations de proximité implantées sur le territoire.

• Inventer un processus d’éducation active. Les participants ne sont pas justes « bénéfi ciaires » mais réellement acteurs, acquérant une progressive autonomie dans l’acquisition des savoirs.

Les apprentissages sont tournés vers l’action : participation au débat public, expérimentation d’alternatives, responsabilité individuelle et collective.

• Faire de ces actions des laboratoires de participation à la société, à travers des espaces-temps de socialisation qui associent l’individuel et le collectif et favorisent l’apprendre ensemble à partir des savoirs de chacun.





LA FERME PÉDAGOGIQUE

La ferme pédagogique a pour objectif d’initier, le plus grand nombre, au soin des animaux avec ateliers de découvertes et de l’entretien des espaces naturels de la Butte Pinson.

LE VOLET ARTISTIQUE ET CULTUREL : UN LIEU DE CRÉATION ET DE DIFFUSION

La ferme pédagogique de la butte Pinson contribue à de nombreuses productions artistiques en proposant aux artistes des espaces de travail. Il s’agit d’encourager une créativité artistique locale et véritablement intégrée dans un tissu culturel populaire et métissé. Le site, offre un cadre naturel assez inédit, tout en étant très proche de la capitale. Nous ciblerons avant tout les équipes artistiques souhaitant concevoir des dispositifs de création en résonance avec l’environnement spécifi que du site : créations in-situ prenant la nature comme cadre, objet ou matériau ; art contextuel questionnant les spécificités du territoire péri-urbain ; projets participatifs ou créations partagées tissant des liens avec la population locale.

LE VOLET SOCIAL : INSERTION PAR LA REMOBILISATION PROFESSIONNELLE

Le projet de la Butte du Pinson intègrera un ensemble d’activités d’insertion. Dans le cadre d’un partenariat avec le SPIP, des condamnés à des travaux d’intérêt général viennent y effectuer leur peine.